0

Les pionniers du chocolat au 19ème siècle

Depuis plus de 200 ans, le chocolat symbolise plus qu’une douce tentation en Suisse et cela n’a rien d’étonnant. Le chocolat suisse contient des ingrédients sélectionnés avec soin. Les facteurs qui ont garanti la réussite de cette histoire typiquement suisse sont l’esprit d’invention, le souci de la qualité, le travail acharné… de même que le sens du goût et du plaisir, sans aucune restriction. Pourtant, le chocolat ne trouve nullement ses origines au cœur de l’Europe et la fève de cacao encore moins. Ce sont les Aztèques qui commencent à boire du chocolat chaud dès le 14ème siècle. On affirme qu’il dégage un goût amer, voire épicé. Quoi qu’il en soit, il s’agit de l’opinion d’Hernán Cortés, grâce à qui le cacao traverse l’Atlantique vers 1520. Peu de temps après, on raffine le cacao à la cour royale d’Espagne. Par la suite, le miel, le sucre, la vanille et la cannelle adoucissent le caractère de cette boisson. Pourtant, les gens de la rue en ignorent même le nom. 

Grâce à l’amour, eh oui!, le chocolat fait son apparition dans d’autres cours d’Europe. Il parvient en France lorsqu’Anna, princesse d’Espagne, épouse le roi Louis XIII. Grande joie à Versailles ! Puis il s’introduit en un rien de temps dans le reste des cours royales du continent européen. Toute personne qui se respecte boit du chocolat. C’est alors que les pionniers du chocolat entrent en scène. Il faut tirer un plus grand profit de cette noble marchandise ! En faire un dessert, peut-être ? Le chocolat n’est pas encore présenté sous sa forme solide. Les pionniers du goût expérimentent la fève de cacao à l’époque, en la torréfiant, la broyant et en la mélangeant. Ils viennent d’Italie, de la Belgique, de l’Allemagne, de la Hollande et de la Suisse, en particulier.

L’ère des pionniers

Le XIXème siècle est l'ère des pionniers. C'est à cette époque que l’on construit des usines, que l’on invente le moteur à vapeur, le chemin de fer, le téléphone et … le chocolat doux et fondant, tel que nous le connaissons et l'adorons aujourd'hui, inventé par Rodolphe Lindt.
La Suisse, pays du chocolat ? En réalité, les Suisses fabriquent du chocolat pour le monde entier... Et pour eux-mêmes ! Ils en consomment plus que n'importe quel autre pays !

Petite, pauvre et infranchissable : telle est la Suisse du début du 19ème siècle. Fondement peu enviable pour les expérimentateurs du chocolat. Par conséquent, ils doivent faire preuve d’encore plus d’enthousiasme, d’imagination et d’esprit d’entreprise. La Suisse en regorge et l’histoire de sa réussite débute ainsi.

En 1819, les noms qui symbolisent la qualité suisse commencent à émerger. François Louis Cailler instaure la première unité de production mécanisée de chocolat ; on y invente d’ailleurs le chocolat au lait. Philippe Suchard, confiseur, devient chocolatier en 1826. Rudolf Sprüngli-Ammann fonde la première usine de fabrication de chocolat de la Suisse germanophone en 1845. Aquilino Maestrani, chocolatier établi au Tessin, inaugure des installations de production à Lucerne en 1852… sans oublier Rodolphe Lindt, bien sûr !

Grâce à son chocolat fondant, Rodolphe Lindt pose dès 1879 les fondements du succès de Lindt & Sprüngli AG, qu’il crée vingt ans plus tard avec Rudolf Sprüngli. C’est ainsi que le chocolat suisse devient célèbre dans le monde entier : grâce à sa qualité insurpassable et à un intérêt croissant pour les voyages ! Une foule d’Anglais, d’Allemands, de Russes et d’Américains visitent la Suisse. Soudain, ses montagnes sont très chic et ses lacs aussi, sans compter son hospitalité. Et que rapportent ces touristes chez eux ? Du chocolat fondant, bien sûr ! Comme c’est toujours le cas aujourd’hui, le chocolat suisse est alors un véritable gage de qualité, étroitement associé à la marque LINDT.

Beaucoup de choses ont changé depuis. Et pourtant, le chocolat Surfin, création de Rodolphe Lindt, est toujours fabriqué aujourd’hui d’après la recette de 1879 et présenté dans son emballage original. Bien que l’esprit d’invention de nos pionniers continue de nous inspirer, nous savons que les connaisseurs du monde entier apprécient toujours notre tradition de qualité.

Recettes